A la recherche du mariage idéal…

…de couleurs j’entends !

Quand je commence un nouveau bracelet, j’ai toujours en tête un motif. En revanche, pour les couleurs, c’est un peu le casse-tête…
Je n’ai jamais suivi de cours de peinture ou d’art en général (à part les cours d’art plastique au collège évidemment !) donc je n’ai pas appris comment associer les couleurs. Heureusement, je suis entourée d’un peintre et d’une historienne d’art, qui m’ont donné quelques clés…

Utilisez les couleurs primaires
C’est vrai qu’avec les couleurs primaires, peu de chance de se tromper : jaune, bleu, rouge s’accordent très bien. Il suffit de voir un tableau de Mondrian pour s’en convaincre :

mondrian_1_m


Utilisez des couleurs complémentaires
Le jaune et le violet, le bleu et le orange, le rouge et le vert, sont des associations de couleurs complémentaires. Et cela fonctionne bien parce que ces couleurs… wait for it, wait for it… se complètent (d’où le nom 🙂 ). Leur association “potentialise” la beauté de chacune des couleurs prise séparément. La couleur chaude ravive la couleur froide, la couleur froide tempère la couleur chaude.

Vous pouvez les utiliser de façon équilibrée :

Crustacean,_lying_on_his_back_by_Vincent_van_Gogh_(Van_Gogh_museum_photogtaph)Crabe sur le dos, V. Van Gogh

 

 

 

 

 

Nu à l’écharpe verte, F. Vallotton

 

 

 

 

 

Ou utiliser une complémentaire par touche pour accentuer une couleur :

felix-vallotton-la-plage-de-dieppe-18991La plage de Dieppe, Vallotton

 

D’ailleurs, en me baladant dans les allées de Rougier et Plé,  je suis tombée sur cette chose :

Disque chromatique

“Bah oui, c’est un disque chromatique” me dit mon copain peintre. Bon sang mais c’est bien sûr !?!
Donc, si comme moi, vous ne connaissez pas, ce disque permet de repérer des couleurs complémentaires : elles sont opposées sur la roue. Mais ce n’est pas tout ! Il permet également de trouver les couleurs complémentaires adjacentes, les couleurs secondaires… Bref, un outil bien utile.

Utilisez des camaïeus
Là aussi, peu de chance de se tromper : on part d’une couleur et on la dégrade, voire on utilise des couleurs analogues. Le disque chromatique vous sera là aussi d’une grande aide : les couleurs analogues sont les couleurs de part à d’autre de la couleur choisie.

Les impressionnistes sont une bonne source d’inspiration :

les_nympheeas__matin75724Les nymphéas, C. Monet


Utilisez des couleurs “neutres”
Par couleurs neutres, j’entends le blanc, le noir et toutes les nuances de gris. Elles peuvent créer un joli contraste et fonctionnent avec n’importe quelle couleur.
Regardez plutôt ce que Marie Laurencin obtient avec du rose, du bleu et du gris. Simplement magnifique (si vous ne connaissez pas cette femme artiste, je vous invite à aller au Musée de l’Orangerie pour admirer ses toiles ) :

laurencin_oeuvrewg_portrait_mademoiselle_chanel_rf196354

Portrait de Mademoiselle Chanel, Marie Laurencin

laurencin_oeuvrewg_danseuses_espagnoles_rf196356

Danseuses espagnoles, Marie Laurecin

 

Faites confiance à votre œil et osez !
En dernier recours, si je n’ai vraiment pas d’idée, voilà ma technique : je prends mes petites coupelles et j’y mets quelques pincées de perles Miyuki de différentes couleurs. En général, votre œil vous dira rapidement si les couleurs feront bon ménage ou s’il y a de l’eau dans le gaz.

Plateau

N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à partager cet article s’il vous a plu 😉

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s