Pour ses 30 ans, le Musée d’Orsay nous en met plein la vue !

Cela fait plusieurs années que je suis adhérente de la Carte Blanche du Musée d’Orsay. J’adore ce musée : rien que son architecture, héritée de son passé ferroviaire, mérite la visite. La scénographie est souvent étonnante (je garde encore le souvenir de la guillotine de l’exposition « Crime et châtiment« ). Et puis, cette carte donne également accès au Musée de l’Orangerie et ses deux salles spécialement créées pour accueillir les Nymphéas de Monet, petit havre de paix au cœur de Paris. Enfin, et ce n’est pas négligeable, son prix : 49€, 25€ pour les moins de 35 ans, valable 1 an à compter de sa date d’achat. Et j’insiste sur ce dernier point car ce n’est pas toujours le cas : la carte Sésame du Grand Palais par exemple n’est valable uniquement pendant la saison en cours.

Mais voilà, même si les expositions durent au moins 3 mois, j’ai parfois du mal à trouver le temps de m’y rendre… Alors quand le Musée d’Orsay m’a invitée à la présentation de la saison 2016-2017, je me suis dit que ça serait une bonne occasion de prendre la décision de me réabonner ou non. Et j’avoue que cette nouvelle programmation m’a décidée : je me réabonne ! Voyez plutôt (il ne s’agit pas d’une liste exhaustive) :

Musée d’Orsay
         « Frédéric Bazille, la jeunesse de l’impressionnisme » – du 15/11/2016 au 05/03/2017

Afficher l'image d'origine

Cette exposition est consacrée à Frédéric Bazille, peintre impressionniste français, mort à seulement 29 ans. Il intégra l’atelier de Charles Gleyre (le Musée d’Orsay lui consacre d’ailleurs une exposition actuellement : attention l’expo finit ce week-end !) où il rencontre Monet, Renoir… Que du beau monde dont l’exposition présentera les travaux ainsi que ceux de leurs contemporains : Delacroix, Courbet, Corot, Manet, Sisley…
A
l’initiative du musée Fabre de Montpellier, ville d’origine du peintre, cette exposition est organisée avec le Musée d’Orsay et la National Gallery of Art de Washington (la classe !). C’est la première fois qu’une telle rétrospective est proposée en France et elle réunira des œuvres dispersées à travers le monde.

         « 30 ans, 30 chefs d’œuvre »
Les organisateurs n’ont pas donné beaucoup d’informations sur cette exposition qui fêtera les 30 ans du Musée d’Orsay.
Ce qui a filtré :
– il y aura plus d’une trentaine d’œuvres
– les œuvres seront disséminées dans le musée : un plan sera quand même fourni pour les retrouver !
– les œuvres seront prêtées par des musées nationaux et internationaux
– parmi ces œuvres : « Le sommeil » de Gustave Courbet et « Le pont de l’Europe » de Gustave Caillebotte

Le pont de l'Europe - Gustave Caillebotte

Le pont de l’Europe – Gustave Caillebotte

         Présentation de la collection intégrale de Zeïneb et Jean-Pierre Marcie-Rivière
Le Musée d’Orsay avait déjà révélé quelques œuvres de la collection privée de Zeïneb et Jean-Pierre Marcie-Rivière dont il a hérité. Cette fois, c’est la totalité de la collection qui sera révélée : 50 tableaux de Bonnard et Vuillard, période Nabi, selon la présentation choisie par le couple.

Jeune fille, la main sur la poignée de la porte - Edouard Vuillard

Jeune fille, la main sur la poignée de la porte – Edouard Vuillard

 

         « Portraits de Cézanne »
En fait, il s’agira plutôt d’une exposition sur la disparition des portraits chez Cézanne…

Musée de l’Orangerie
       « La peinture américaine des années 1930 » – du 12/10/2016 au 30/01/2017

Grâce à une collaboration avec l'Art Institute de Chicago, le musée d'Orsay présentera l'oeuvre emblématique de Grant Wood : American Gothic

American Gothic – Grant Wood

Cette exposition présentera, pour la première fois en Europe, des œuvres de cette période de l’histoire des Etats-Unis post-krach de 1929.
Grâce à une collaboration avec l’Art Institute of Chicago, nous aurons la chance de pouvoir admirer « American Gothic » de Grant Wood (j’ai hâte de le voir en vrai celui-là !).

 

Mais également des œuvres de Sheeler, O’Keeffe, Grant Wood, Hopper (dont le magnifique « New York Movie »)

Edward Hopper, New York Movie, bientôt au musée d'Orsay

New York Movie – Edward Hopper

       « Chefs d’œuvre du Bridgestone de Tokyo » – printemps 2017
La collection du Bridgestone de Tokyo a été réunie par l’industriel  japonais Ishibashi Shojiro, fondateur de la société de pneus. Elle réunit des œuvres impressionnistes d’artistes japonais, européens et américains : Cézanne, Renoir, Picasso, Shiraga, Pollock

Saltimbanque assis les bras croisés - Pablo Picasso

Saltimbanque assis les bras croisés – Pablo Picasso

 

Alors ? Ca vous donne envie de vous abonner ? 

Enregistrer

Publicités

Une réflexion sur “Pour ses 30 ans, le Musée d’Orsay nous en met plein la vue !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s